Rechercher
  • Julie Lebeau

QUAND L’ABSTRACTION FLIRT AVEC LE PAYSAGE

Mis à jour : 5 janv. 2019

Bien qu’elle ne soit pas née d’hier, l’abstraction paysagiste, communément appelée le paysage abstrait, semble avoir la faveur populaire en ce moment, tant pour sa simplicité, son accessibilité et que son aspect décoratif.

Le paysage abstrait séduit le spectateur en lui révélant juste assez de détails par ses formes qui semblent familières. Il nous rappelle de façon plus ou moins précise un souvenir, une image mentale ou une impression de déjà-vu. Le spectateur peut ainsi donner libre cours à son imagination.

S’inspirer des lignes fortes et structurées d’un paysage en élaguant progressivement les éléments figuratifs reconnaissables pour ainsi faire de sa composition une abstraction paysagiste. Depuis plus d’un siècle, tel fut le point de départ de l’inspiration de plusieurs grands noms de la peinture. (Macke, Hartley, Dove etc…)

Dû à sa popularité et à son apparente simplicité, de nombreux peintres débutent avec cette pratique et les résultats sont parfois très décevants. De plus, la présence sur le web de démonstrations qui semblent parfois magiques, augmente d’autant plus la déception lorsque résultat n’est pas à la hauteur de vos attentes.

Simple à comprendre lorsque bien expliqué, la maitrise de quelques notions fondamentales et pertinentes telles que l’organisation picturale, l’harmonie de la palette de couleurs et la maitrise technique des applications créatives du médium est essentielle à la réalisation d’un tableau réussi.

(Toutes ces toiles sont des créations de Julie Lebeau artiste peintre)


0 vue

©2018 by École LeBeau Tableau, toutes reproductions interdites